Une Ruée vers les Places de Superyachts

Une Ruée vers les Places de Superyachts ?

Retour

En dépit de la crise financière et du ralentissement des ventes et de constructions de nouveaux yachts qui suivirent septembre 2008, les promoteurs et propriétaires de ports de plaisance récemment construits ou en cours de construction affichent une grande confiance dans ce que l’avenir réserve. Il souffle définitivement un vent d’optimisme dans le monde des ports de grande plaisance, ce qui peut sembler surprenant, étant donné le nombre de places de port actuellement disponibles dans certaines régions de la Méditerranée.
 
Qu’y-a-t-il de si brillant dans l’avenir? Allons-nous de nouveau assister à une ruée vers les places de port pour superyachts, avec des opportunités d’investir et de spéculer, comme ce que nous avions connu avant la crise financière?
 
 
Construire de Nouveaux Ports : Anticiper le Changement
 
Si nous remontons 30 ans en arrière, en 1984, le monde du yachting était très différent. Les termes “superyachts” et “megayachts”, que nous utilisons fréquemment de nos jours, n’avaient aucune signification. En ce temps-là, les bateaux de plaisance de plus de 30 m étaient relativement rares en Méditerranée. Il y avait certes de très grands yachts de plus de 50 mètres (164 pieds) et des yachts gigantesques, mais ils restaient très exceptionnels. Leur entrée dans un port de plaisance était en soi considérée comme un évènement.
 
Cependant, le changement n’était pas loin. Très peu de personnes auraient pu prévoir le développement et la croissance que l’industrie du yachting allait connaître. Mais en cette année de 1984, Camille Rayon, qui nous a quitté récemment, reçut des autorités françaises l’autorisation de créer dans le port d’Antibes, un quai pour les plus grands yachts du monde. La plupart des gens de l’époque durent trouver fou de créer autant de place pour qu’un tel nombre bateaux de plaisance gigantesques se retrouvent en un ce même endroit. Il aurait pu sembler plus raisonnable, à l’époque, de construire à la place des infrastructures pour accueillir des bateaux de croisière. Aurait-il pu y avoir autant de mégayachts dans le monde, et est-ce qu’autant d’entre eux auraient-ils élu de séjourner dans le sud de la France?
 
De nos jours nous savons que Camille Rayon avait raison et que le quai qui porte son nom, mais que l’on appelle également “le Quai des Milliardaires”, possède certains des mouillages les plus convoités dans le monde. En 2007, le droit de s’amarrer sur l’une de ces places de port fut revendu pour la somme stupéfiante de 14 millions d’Euros. Et bien que les prix de ventes sur ce quai aient baissé au cours de ces dernières années, il demeure l’un des endroits les plus exclusifs où amarrer un mégayacht en Méditerranée.
 
Vision, prévision et anticipation, sont essentiels dans le monde des ports de la plaisance, étant donné que le processus, entre obtenir toutes les autorisations nécessaire et l’inauguration de nouvelles infrastructures portuaires, est beaucoup plus long que la construction d’un yacht. Il faut être en mesure de planifier le type de flotte qui va être abritée dans les décennies à venir, et être en mesure de déterminer comment satisfaire cette clientèle. Aujourd’hui, ces constructeurs de nouveaux ports de plaisance sont-ils aussi des visionnaires?
 
 
Les Ventes de Places de Port en France Aujourd’hui
 
Nous vivons dans un monde de pessimisme économique, et l’industrie de la plaisance le ressent.
 
Le Port Vauban à Antibes sert souvent de référence pour évaluer le marché de postes d’amarrage en France, ce port ayant la plus forte concentration de yachts de plus de 30 mètres dans l’une des destinations de croisière les plus établies de la Méditerranée. La valeur des places de port semble baisser. De nombreuses places de port pour les « plus petits » yachts, de 20 à 25 mètres, se sont vendues l’année dernière, mais les prix de vente baissent. Le prix demandé le plus bas est actuellement de 195 000 Euros ( >> consulter les places correspondantes). Il y a trop peu de ventes de places de port de 30 mètres à signaler, ce qui semble absurde lorsque vous vous rendez compte que, avant 2008, il était presque impossible de trouver de telles places sur le marché. Elles étaient en général vendues avant que la nouvelle qu’elles étaient disponibles ne soit connue sur les quais. En 2007, demander 1 500 000 Euros pour une place de port de 30 m x 7 m avec une amodiation expirant dans 14 années semblait acceptable. De nos jours, 7 ans plus tard, le prix le plus bas demandé est 400 000 Euros ( >> consulter les places correspondantes). Le prix a baissé de plus de deux tiers. Cependant, nous sommes heureux de constater que la plus grande place de port à vendre à Antibes en 2014, l’une des places les plus convoitées sur le “Quai des Milliardaires”, affichée par Stuart Larssen de Fraser Yachts, s’est vendue, ainsi que la seule place de port de 35 mètres à vendre dans la marina, Charles Erhardt de Camper & Nicholsons représentant le Vendeur et Franck Combet de Combet Yacht Consultants représentant l’Acheteur. De plus, dans les toutes premières semaines de 2015, une autre place de port pour mégayacht a été vendue sur le Quai des Milliardaires. Par conséquent, en nous basant sur les tendances dans ce port, nous voyons que le marché des places de port voie des difficultés dans certains segments, mais il y a certainement de l’activité il s’agit des plus grandes places de port.
 
En août dernier, à quelques milles marins à l’Ouest, sur la Côte d’Azur, le port réaménagé de Saint-Raphaël a été inauguré. Le projet comprend la création d’un quai pour superyachts, avec une douzaine de Garanties d’Usage sur plusieurs années, mises en vente pour des places de port de 30 à 45 mètres. Dans les quelques mois qui ont précédé cette inauguration, la moitié de ces places ont été vendues à des propriétaires de yacht et le port montre déjà des signes de saturation pour les yachts souhaitant obtenir des contrats de location. Il y a donc toujours une demande. Il faut souligner que le nouveau “Vieux Port” de Saint Raphaël offre des Garanties d’Usage pour des périodes de 15 à 25 ans et que le port de plaisance, situé à mi-chemin entre les villes-destinations que sont Saint-Tropez et Cannes, est équipé des installations les plus modernes que l’on puisse trouver dans la région.
 
 
Des Faits Encourageants
 
Nous pensons que cet optimisme dans l’investissement dans les places de port provient essentiellement de chiffres très encourageants, c’est-à-dire de faits, non d’intuitions. Au cours de ces dernières années le carnet de commandes des chantiers navals ont connu de grands bouleversements. Bien que l’économie soit en général en déclin, le haut de gamme, le secteur des mégayachts, a lui, connu une croissance continue. Comme dans la plupart des industries de luxes, quand les choses vont mal, quand il y a une crise économique, le luxe fait d’énormes bonds en avant, satisfaisant les classes les plus aisées de la société, tandis que les secteurs plus “accessibles” de l’industrie voient leur marché se réduir. Il semble que ce modèle soit désormais applicable à l’industrie des superyachts, si l’on accepte que les yachts de 80 à 90 pieds (24-27 mètres) soient devenus des articles de luxe “accessibles”, avec un fort contraste entre 2009 (avec 286 commandes) et 2014 (avec 164 commandes). Entretemps, les commandes de yachts de plus de 200 pieds (>60 mètres) ont presque doublé. Par conséquent, l’industrie des superyachts est progressivement en train d’évoluer et de se repositionner pour une industrie de mégayachts en croissance soutenue. Les chantiers navals battent de nouveaux records de commandes chaque année, avec l’actuel record qui est un projet de construction de 222 mètres de longueur totale, nommé “Triple Deuce”.
 
Graphique: Les Commandes de Superyachts et Mégayachts au cours des 8 dernières années 
 
 
Nouvelle Flotte, Nouveaux Besoins
 
Les 160 superyachts et megayachts qui ont été en cours de construction au cours des deux dernières années vont bientôt naviguer sur les mers. Si les tendances actuelles se confirment, au moins 50% d’entre eux seront basés en Méditerranée l’été. Compte tenu des statistiques préliminaires de 2015, ils seront rejoints par beaucoup d’autres au cours des années à venir. De par leur taille, ces yachts ont des besoins et des habitudes différentes de celles des catégories plus petites. Certes, ils auront besoin de plus d’espace. Ils auront aussi besoin d’alimentation en électricité suffisante et abordable, de plus d’assistance pour les équipages travaillant et vivant à bord, ainsi que qu’un soutien technique et logistique dont tels navires ont besoin. Finalement, il y un leitmotiv que nous avons entendu dans tous ces ports de plaisance du future : Ce ne sont pas que les quais en béton qui font un vrai port pour superyachts, mais il s’agit surtout de l’endroit, des gens qui s’y trouvent, et de la grande qualité de services proposée.



Les Nouveaux Port de Plaisance pour Superyachts :
 
 
 
  • Marina di Stabia, Pompei - Sorrento
 
 
 
 
MooringSpot, mars 2015
X
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
En cours de chargement